Par lambeau TUG

La reconstruction mammaire par lambeau TUG utilise des tissus de la partie interne et supérieure de la cuisse de la patiente pour créer un sein offrant une apparence et une sensation naturelles. La zone donneuse est refermée par remodelage modifié, qui en améliore parfois la silhouette. La technique est généralement réservée aux patientes qui désirent une reconstruction par tissu autologue, mais pour lesquelles il est impossible d’utiliser la technique DIEP (souvent, les femmes minces ou celles ayant déjà subi une chirurgie à l’abdomen ne sont pas de bonnes candidates pour la technique DIEP). Les femmes ayant un excédent de peau et de tissu adipeux sur la partie interne et supérieure des cuisses sont considérées comme de bonnes candidates pour ce type d’intervention. Elle convient tout particulièrement aux femmes athlétiques qui souhaitent conserver des seins relativement petits. Ses inconvénients sont notamment la formation d’une cicatrice dans le pli situé au dessus de la partie interne et supérieure de la cuisse et la limitation quant au volume du sein, compte tenu de la quantité moindre de tissu disponible. Comme la technique DIEP, la technique par lambeau TUG exige l’utilisation d’un microscope pour le rétablissement de la circulation dans le lambeau par connexion avec une artère et une veine de la poitrine. L’intervention dure 4 à 5 heures et nécessite trois jours d’hospitalisation.